Prenant place sur le pouf où s’était assis son père Rachid il y a quelques minutes, la jeune femme et son groupe constituée de filles charment le public avec un gnaoua plein de fraîcheur et de grâce. En les entrechoquant, le percussionniste produit tous les détails du rythme. Des arguments esthétiques sont avancés pour justifier ces choix notamment textuels. Les grands tambours et les percussions aux rythmes soutenus installent tout de suite une ambiance joyeuse et festive. Les chants des Gnawa se composent en effet de plusieurs airs similaires répétés un certain nombre de fois sur le même rythme. Cahiers de littérature orale En bref:

Nom: gnawa lila
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 17.89 MBytes

Majdouli , Zineb, , Trajectoires des musiciens gnawa: Le mythe des cures détox. Pour la première et dernière fois, la troupe y utilise plusieurs grands tambours tbel ainsi que les crotales. Ce sont les parties sacrées de la Lila durant lesquelles sont invoqués, par cohortes successives, les génies des sept couleurs. Le guembri ou hajhouj est un luth à trois pincées de registre grave. Lors de la séance sérieuse des mlouk , les musiciens doivent en effet observer la suite des chants 13 et les commanditaires ainsi que les obligations rituelles: Un plateau comportant les accessoires rituels est au centre de la pièce.

Changements de rythme chez les Gnawa du Maroc

Le temps rituel est ainsi transformé en passant à la scène. For more than a decade, The Moroccan Gnawa musicians have known a disruption of their poetic and musical practices.

They also have to change some the musical repertoire and the staging of their performances to adapt to a transnational audience. The ritual time is thus transformed through the stage. From an interactionist approach, I propose to examine these changes in terms of social and musical rhythm, trying to understand the practical and symbolic transformations that are taking place in this community. Réservée a priori aux initiés, elle se caractérise, comme de nombreux rites à but thérapeutique, par des phases musicales, sensorielles et sociales inscrites dans une temporalité spécifique.

gnawa lila

Les participants à la lila remplissent leurs obligations rituelles, ravivent et réaffirment les alliances 1 avec les saints musulmans et les entités invisibles invoqués en vue des transes de possession tout en célébrant leurs valeurs communes. Ghawa Gnawa sont donc marginalisés et méprisés au quotidien comme dans leurs activités religieuses.

La scène, la modernité, mettent-elles en danger le rituel, la tradition? Dans les travaux précités, les chercheurs font directement face à une culture en changement. Parmi ces règles se bnawa le rythme, que celui-ci soit social, poétique ou musical. Ce sont les changements de rythme qui invitent à entrer dans les différentes situations et phases rituelles. Elle comporte généralement quatre phases 5 qui se succèdent: Les autres accessoires sont disposés sur le sol baluchons, plateau divinatoire, poignards, encens La voyante-thérapeute, commanditaire de la lilaest habillée en blanc.

  TÉLÉCHARGER THEME VISTA CLUBIC GRATUITEMENT

À cet instant précis, un jet du sang est recueilli dans le bol prévu à cet effet pour le déposer près de la voyante. Ainsi tous les sens sont sollicités: Cette phase consiste en une série de chants et de danses sans transe effectuées par les membres de la troupe. Les participants ne sont ici que des spectateurs.

Vidéo. Gnaoua dans l’intimité d’une lila à Essaouira – H24info

Cette séquence est également un échauffement et une préparation à la suivante, celle des mlouk. Pour la première et dernière fois, ganwa troupe y utilise plusieurs grands tambours tbel ainsi que les crotales.

Un plateau comportant les accessoires rituels est au centre de la pièce. Les danses de possession peuvent maintenant avoir lieu. Les musiciens sont en effet les principaux protagonistes de cette dernière période.

Vidéo. Gnaoua 2017: dans l’intimité d’une lila à Essaouira

Lors de la séance sérieuse des mloukles musiciens doivent en effet ynawa la suite des chants 13 et les commanditaires ainsi que les obligations rituelles: Le risque est en effet de mécontenter les entités présentes, anthropomorphisées dans les corps des participants.

Des arguments esthétiques sont avancés pour justifier ces choix notamment textuels. Certaines devises connaissent peu de modifications. Les chants des Gnawa se composent en effet de plusieurs airs similaires répétés un certain nombre de fois sur le même rythme. Cette gnaww phase du rituel semble être le lieu de la permanence.

gnawa lila

Les animaux sacrificiels onéreux généralement des boucs sont remplacés par des coqs ou des moutons. La relation aux participants, au public, est donc une dimension déterminante de cet exercice musical.

Le présent des musiciens imprime également sur leurs pratiques verbales, cérémonielles et musicales des variations régulées liées au caractère actuel, urbain et public de leurs expériences pratiques. En effet, bien avant le phénomène des musiques du monde, de nombreux musiciens, hommes de lettres et de théâtre se sont intéressés à cette communauté de lilw. Ce groupe de musiciens a révolutionné la musique populaire locale. Ce répertoire divertissant, avec ses rythmes fluctuants et ses textes modulables, est gnswa celui qui est utilisé sur scène.

Les musiciens réutilisent ainsi régulièrement, dans le cadre des cérémonies privées, les costumes colorés et ornés de cauris dont ils se vêtent habituellement sur scène. Deux espaces sont distingués à même la scène: Le discours de Weston donne une confirmation supplémentaire à la situation de communication déjà introduite sur le plateau par les accessoires et les éléments du décor: La musique du jazz serait une musique présentée comme changeante et celle des Gnawa, mise en scène comme une musique qui ne change pas.

  TÉLÉCHARGER ENVI 4.8 GRATUITEMENT

Ces derniers sont seuls sur scène avec leurs percussionnistes et jouent trois chants: Le troisième acte marque le retour de Weston et de son quintette sur le devant de la scène, alors que la troupe des Gnawa se retire à nouveau. La recherche musicale de Weston est donc mise en avant: Ensuite, tous les musiciens se retirent et la salle applaudit allégrement.

Toutefois, peu de parenté demeure avec la lila et ses phases décrites plus haut. Les grands tambours et les percussions aux rythmes soutenus installent tout de suite une ambiance joyeuse et festive. Ensuite, commencent les chants des kouyou et leurs danses spectaculaires. Les musiciens développent ainsi deux trajectoires sans que celles-ci soient contradictoires. Le maalem Boussou, fatigué, se demandait lilx comment gnwaa allait assurer le soir même une lila à Casablanca Les activités rituelles et festivalières se nourrissent donc mutuellement.

Leurs performances qui se jouent au présent, mais qui ont recours au passé ne sont pas nécessairement paradoxales. ChlyehVnawa,les Gnaoua du Maroc: FabianJohannes,le temps et les autres: GoffmanErving,la Mise en scène de la vie quotidienne: HallTwitchell Edward,la Danse de la vie: HellBertrand,le Tourbillon des génies: HennionAntoine,la Passion musicale: MajdouliZineb,Trajectoires li,a musiciens gnawa: ReysooFenneke,Pèlerinages au Maroc: WinkinYves,Anthropologie de la communication: WestonRandy,Spirit!

Lila de Derdeba (La) – Nuit de la possession (La)

Le regard ethnographique reconstruit donc phénoménologiquement les temps et leurs usages. La catégorisation de la lila en phases peut donc donner lieu à de nombreuses subdivisions en fonction de la problématique de recherche. Les percussionnistes les actionnent dans chaque main entre le pouce et le médius.

Attachées par paire au llila de liens en cuir, en les entrechoquant, sont produits tous les détails du rythme.

Autant la ligne mélodique chantée est coulante autant la percussion est détachée [ Cahiers de littérature orale. Sommaire – Document précédent – Document suivant. Between Ritual and Stage: Plan Lilanuit rituelle des Gnawa.

La cérémonie rituelle comme interaction sujette au changement. Randy Weston et les Gnawa de Tanger: Texte intégral PDF Signaler ce document. Oralités enfantines et littératures Récits de vies extraordinaires: Paroles publiques et paroles confidentielles: Cahiers de littérature orale En bref: Revue en langue française consacrée aux textes transmis oralement Editeur: